Aller au contenu

Hadopi


totosh
 Share

Messages recommandés

  • Réponses 95
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Sans dévier dans un quelconque débat politique

Je vous en saurais gré ;)

 

Ce sujet particulièrement brulant est à même de dériver très vite, donc piqure de rappel : pas de politique sur MacFr...

 

Je rappelle également que l'insulte, l'injure, la calomnie, la diffamation, les allégations sans fondement ou autres outrages sont pénalement répréhensible, merci donc de s'abstenir sur les blagues douteuses sur Madame Albanel ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci donc de s'abstenir sur les blagues douteuses sur Madame Albanel ;)

Tu fais bien de sortir ton pare-feu (open-office, cela va sans dire) http://yelims4.free.fr/MDR/MDR95.gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sujet particulièrement brulant est à même de dériver très vite, donc piqure de rappel : pas de politique sur MacFr...

 

Je rappelle également que l'insulte, l'injure, la calomnie, la diffamation, les allégations sans fondement ou autres outrages sont pénalement répréhensible, merci donc de s'abstenir sur les blagues douteuses sur Madame Albanel ;)

Oui, j'ai hésité à poster ce lien mais c'était tellement bon... :P

C'est aussi pour ça que je n'ai mis que le lien et aucun commentaire... D'ailleurs ça se passe de commentaire :whistling:

 

 

Tu fais bien de sortir ton pare-feu (open-office, cela va sans dire) http://yelims4.free.fr/MDR/MDR95.gif

xD :anniversaire:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ce genre de sujet, je vais sur Cuk, ça fait des jours qu'on y cause d'Hadopi sans problème, et des années qu'on cause politique sans problème non plus. Parfois, on a un peu mal pour le clavier de certains inervenants, car on sent bien en les lisant qu'ils sont un peu "chauds", mais sans plus :D .

 

 

 

Et de toute façon, ce qu'on reproche à Hadopi n'a rien à voir avec la politique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et de toute façon, ce qu'on reproche à Hadopi n'a rien à voir avec la politique.

Si c'est ton/votre cas, alors tant mieux. Mais c'est loin d'être le cas de tout le monde.

 

[Edit] ce que je veux dire par là, c'est que même si le sujet n'est pas politique dans l'absolu — on est bien d'accord — la plupart des débats à laque j'ai assisté retombe inconditionnellement sur un schéma type loi de Godwin, mais appliqué à Sarkozy, Albanel et l'UMP plutôt que Hitler...

 

Que ce soit possible sur Cuk, tant mieux. Je veux bien croire que ce soit possible ici aussi : personne n'empêche le débat, et je serais très content qu'il ai lieu.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nos hâutes instantes dirigeantes je suppose.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

:whistling: Gaffe les gars, ça va dériver d'hadopipicaca.

 

Et puis vous savez bien que :

 

http://blog.bretagne-balades.org/images/actu/avril/christine_is_watchingyou.png

 

:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nos hâutes instantes dirigeantes je suppose.

Je me doute bien, c'était juste pour faire remarquer que c'était la bonne direction pour faire un débat politique de ce genre-là :

- "ah ouai non, mais moi je les trouve bien pourtant le gouvernement, qu'est ce que tu reproches à ce texte xxx et à cette personne yyy"

- "non, mais tu rigoles c'est pas possible que tu penses ça"

- "si pourtant si, je le pense"

- "mais attend c'est bientôt l'interdiction de tout et le flickage partout"

- "ouaip, mais on n’est pas dans une anarchie ni une république bananière, si tout le monde fait comme il veut et qu'il n'y a pas de règle alors c'est le début de la fin"

- "mais c'est déjà la fin, et puis tout ça, c'est des gros sous et du lobbying : c'est la porte ouverte à tout"

- "ouaip, mais non, il faut pas plomber une règle juste, mais contraignante par une fausse excuse de gros sous"

- "pff de toute façon tu es un nazi toi"

- "comment ça, tu me traite de nazi !?"

- "parfaitement, et je rajouterais même enfoiré"

- "va te faire voir abrutis"

- "trou du cul"

- "enflure !"

etc.

 

Il y a ici des personnes avec des avis probablement très opposés sur la question, et pour ce genre de sujet très sensible, le mieux est d'éviter toute connotation politique même très subjective, imagé, etc.

 

Débat philosophique et intelligent sur la question (sens profond d'Hadopi, pourquoi c'est mal, pourquoi c'est bien, qu'est ce que ça implique, pourquoi lutter contre, pourquoi lutter pour, etc.): OUI.

Débat coloré de politique (exemple avec d'autre loi de ce gouvernement, assimilation a des événement de ce gouvernement qui n'ont pas à voir avec le sujet, groupage de cette loi avec une autre de ce gouvernement, généralisation par gouvernement, etc.): NON.

 

C'est forcé que ça se passe mal sinon.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

alors, loin de la politique, mais en essayant de rester dans l'information,

j'aurai une petite question:

Il me semble avoir entendu parler d'une loi européenne qui serait contraire à hadopi:

du genre que l'accès internet est une liberté fondamentale.

Qu'en est-il?

Quelle place réelle cela laisse-t'il à la loi française?

Enfin tout ça quoi…

 

(je précise que je n'ai toujours pas d'adsl, donc je ne connais pas le téléchargement pirate,

c'est vraiment une question d'information)

Modifié par champagne
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il me semble avoir entendu parler d'une loi européenne qui serait contraire à hadopi:

du genre que l'accès internet est une liberté fondamentale.

Qu'en est-il?

Quelle place réelle cela laisse-t'il à la loi française?

Il me semble que jusqu'à présent, le Parlement n'a voté que des résolutions concernant le fait que l'accès à internet est une liberté fondamentale. Ce n'est donc qu'une prise de position sans valeur juridique contraignante.

Mais, il y a actuellement un Paquet Télécom (c'est-à-dire différentes directives et règlement) en cours d'adoption pour les Institutions communautaires qui impliquerait que tout suppression d'accès à internet passe par une autorité judiciaire (dsl, je n'ai pas eu le temps de regarder les détails, donc si quelqu'un en a), ce qui rendrait alors, en cas d'adoption définitif, la loi HADOPI contraire au droit communautaire.

 

Donc concrètement, la loi HADOPI, fierté du gouvernement actuel, sera dans les choux si le Paquet Télécom est adopté (le droit communautaire est supérieur au droit interne, Arrêt de la CJCE de 1964, Costa vs ENEL).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avais entendu dire que "Internet n'est pas une liberté fondamentale : la preuve si on ne paye plus son abonnement, on n'a plus Internet".

 

Ça me semble un argument simple et valable non ?

 

Après je ne sais pas trop non plus se qui s'est dit dans le Paquet Telecom ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc concrètement, la loi HADOPI, fierté du gouvernement actuel, sera dans les choux si le Paquet Télécom est adopté (le droit communautaire est supérieur au droit interne, Arrêt de la CJCE de 1964, Costa vs ENEL).

 

Il me semble injuste de réduire cette loi à la suspension d'internet. Cette suspension n'est qu'une des sanctions prévues par la loi. Il y en a d'autres: lettre recommandée, avertissements...

La future loi européenne, si elle est votée ne remettrait donc en cause que cet aspect de la loi . Elle obligerait simplement le gouvernement à changer cette mesure et nullement à remettre en cause le texte tout entier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On entend beaucoup de chose…

…mais dans une émission assez sérieuse, j'ai aussi entendu que la Haute Autorité pouvait(pourrait) justement être considérée comme autorité Judiciaire. Et il me semble avoir entendu aux infos que Bruxelles avait déjà été dans ce sens et confirmé la validité de la loi.

 

J'avais entendu dire que "Internet n'est pas une liberté fondamentale : la preuve si on ne paye plus son abonnement, on n'a plus Internet".

 

Ça me semble un argument simple et valable non ?

 

Après je ne sais pas trop non plus se qui s'est dit dans le Paquet Telecom ;)

 

 

Je ne trouve pas l'argument recevable.

 

Il y a aussi un droit au logement, mais si tu ne paye pas ton loyer tu peut être expulsé.

Il y a un droit au travail, mais si tu n'as pas de travail, ben tu n'as pas de travail ;-)

 

Je pense que la notion de "droit" ici veut dire que l'on ne peut pas interdire par principe, par censure, par contrôle, de façon arbitraire, sectaire, etc. Pas que l'on offre l'accès (et pourtant je pense que cela arrivera un jour… assez proche j'espère).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a aussi un droit au logement, mais si tu ne paye pas ton loyer tu peut être expulsé.

Reste à savoir si Internet est aussi important que d'avoir un toit alors ^^

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Reste à savoir si Internet est aussi important que d'avoir un toit alors ^^

 

 

Moi je connais des coins à moins de 100 km de Paris qui ne seront jamais éligibles à l'ADSL alors avant de penser à priver certains de ce que l'on considère comme un droit il faudrait peut etre l'accorder à tous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Déjà, ce que je reproche à cette loi, c'est qu'une personne dont on suspendra l'abonnement se verra obligé de continuer à le payer. Au début, les lobbys des FAI étaient contre car elles perdraient plein de pognon, et donc elles n'auraient pas joué le jeu en dénonçant les cas suspect. Donc pour les pousser à accepter et à jouer le jeu, l'état a décrété qu'une personne dont l'accès internet sera suspendu continuera de le payer. Comme ça une FAI a tout intérêt à dénoncer ses clients, tu penses, le client continue de payer et n'utilise plus les services.

 

Gifour dit plus haut que certaines personnes ne sont pas éligibles à l'ADSL (j'ai 500 Mb de débit), mais il y en a d'autres qui sont dans le même cas pour la télé. Je n'ai que 1, 2 et 3 comme chaîne hertzienne, et pas de TV numérique. J'ai donc la TV orange. Donc plus d'internet, plus de TV, plus de téléphone.

 

 

On parlait des gens exclu de leur logement, je n'ai encore jamais vu personne se faire exclure et devoir continuer de payer le loyer pendant 2 ans moi !

 

 

 

Ensuite, il y a cette histoire de logiciel espion à installer dans sa machine …

 

 

 

Bref, cette loi est extrêmement dure, et liberticide. Et quand on voit dans quelle misère se trouve de plus en plus de gens aujourd'hui, et qu'on applique une loi aussi sévère pour « sauver » les artistes superstars !!! Car c'est bien des superstars qu'il s'agit, le clampin qui vend ses CDs à la sortie du métro n'en a rien à péter du P2P.

Donc on nous sort une loi digne d'une décision de placer une ville ou une région sous loi martiale parce qu'il y aurait par exemple des bandes de pillards pour défendre les intérêts des personnes parmi les plus riches de France et du monde.

 

Alors oui il y a un problème avec le P2P, mais il n'y a pas péril en la demeure. Il n'y a qu'à regarder le festival de Cannes, je n'y ai pas vu de Twingo, de Kango ou de Lada. Il ne bouffaient pas des sandwichs au pâté ou aux croquettes pour chiens.

Je trouve cette loi complètement démesurée par rapport au problème, et si des lois comme ça doivent être pondues, je crois qu'il y a des domaines biens plus graves et importants à traiter avant.

 

 

 

Dernière chose après ce long baratin, je ne télécharge quasiment pas. Et quand je dis quasiment, c'est … allez 3 divX de film pourri que je n'ai même pas regardé jusqu'au bout (justement, je me doutais c'est pour ça que pas payé pour les louer), et quelques chansons.

Pourquoi j'ai piraté ces chansons ? Parce que j'ai payé mon wagon de taxes pour mes CDs et mes DVDs pour MES photos et j'avais le droit de télécharger vu que j'avais déjà payé l'amende.

 

 

 

 

Sur ce, je vais bouffer, après avoir passer tous mes aliments au micro-onde, même ceux cuits au four ou à la poêle ! Pourquoi ? Pour m'habituer au futur proche, quand des micro émetteurs seront insérés pour envoyer notre position GPS, ce qu'on a bouffé, ce qu'on a bu, qui on a baisé, … … …

 

 

Ouais, je vous l'accorde, sur ce dernier point j'exagère un peu. Ou alors je suis simplement en avance ? Si internet avait existé en 68, j'aurais aimé voir la réaction des gens de l'époque. Y auraient-ils simplement cru, si on leur avait dit que ça se ferait en 2009 ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi je connais des coins à moins de 100 km de Paris qui ne seront jamais éligibles à l'ADSL alors avant de penser à priver certains de ce que l'on considère comme un droit il faudrait peut etre l'accorder à tous.
Je suis d'accords dans l'idée, mais je ne comprends pas la logique dans cette portion de ta phrase : "lors avant de penser à priver certains de ce que l'on considère comme un droit il faudrait peut être l'accorder à tous".

Qu'elle est la logique qui te permet d'affirmer qu'il n'est pas possible / pensable / bien de couper une connexion Internet à une personne parce qu’une autre personne ailleurs en France n'a pas possibilité d'avoir Internet.

Quel est ton lien logique ici ?

 

A mon sens il s'agit de deux problèmes tout à fait distincts qu'on ne peut associer.

 

 

Déjà, ce que je reproche à cette loi, c'est qu'une personne dont on suspendra l'abonnement se verra obligé de continuer à le payer. Au début, les lobbys des FAI étaient contre car elles perdraient plein de pognon, et donc elles n'auraient pas joué le jeu en dénonçant les cas suspect. Donc pour les pousser à accepter et à jouer le jeu, l'état a décrété qu'une personne dont l'accès internet sera suspendu continuera de le payer. Comme ça une FAI a tout intérêt à dénoncer ses clients, tu penses, le client continue de payer et n'utilise plus les services.
Je ne pense pas qu'il y a un lobby quelconque des FAI pour cette loi.

Pour avoir lu une discutions sans fin entres des opérateurs, fournisseur d'accès important (le directeur de Free -Rani Assaf-, le directeur technique de Neuf, etc.) et des responsables info sur la FrNog, pour eux c'est plus un cauchemar qu'autre chose (surtout au niveau technique).

Pour ce qui est du tarif, le problème est très simple : ça signifie qu'il faut donner le prix de chaque service fourni (Internet, Télé et Téléphone). Seulement tous utilisent une infrastructure commune et très mutualisée qui fait que pour 30€ (chez Free), on a tout a ce prix planché qui est le prix de l'Internet (et pas vraiment des services eux-mêmes).

Pour ne pas perdre de l'argent, le seul moyen est donc de dire que le service Internet pur ne coute presque rien : comme ça en cas de coupure l'abonné payait pratiquement toujours le même tarif, évitant ainsi de faire perdre de l'argent aux opérateurs.

Le problème vient du fait que si on donne un prix très bas à l'Internet pur, alors il est évident que certains vont demander à ne payer que ça pour n'avoir que ce service...

 

Gifour dit plus haut que certaines personnes ne sont pas éligibles à l'ADSL (j'ai 500 Mb de débit), mais il y en a d'autres qui sont dans le même cas pour la télé. Je n'ai que 1, 2 et 3 comme chaîne hertzienne, et pas de TV numérique. J'ai donc la TV orange. Donc plus d'internet, plus de TV, plus de téléphone.
Moi si j'ai bien compris, seul Internet pur serais coupé. Pas les autres services.

 

 

On parlait des gens exclu de leur logement, je n'ai encore jamais vu personne se faire exclure et devoir continuer de payer le loyer pendant 2 ans moi !
Je suis d'accord : payer pour un service que l'on a plus, c'est aberrant.

 

Ensuite, il y a cette histoire de logiciel espion à installer dans sa machine …
De ce que j'ai compris, c'est au choix de l'utilisateur de mettre ça.

S'il l'installe, il est protégé en cas d'accusation de piratage. S'il ne l'installe pas, c'est à lui de prouver en cas d'accusation de piratage.

Mais je peux avoir mal compris.

 

En tout cas, je suis d'accord : avoir un mouchard à installer sur mon Mac, ça ne m'inspire pas beaucoup ^^

 

Bref, cette loi est extrêmement dure, et liberticide. Et quand on voit dans quelle misère se trouve de plus en plus de gens aujourd'hui, et qu'on applique une loi aussi sévère pour « sauver » les artistes superstars !!! Car c'est bien des superstars qu'il s'agit, le clampin qui vend ses CDs à la sortie du métro n'en a rien à péter du P2P.
Je ne vois pas le lien logique sur ta critique : le fait que certains ai réussi dans la chanson et gagne beaucoup impliquerait selon toi qu'il vole cet argent ?

Et que donc voler le travail qu'ils font est parfaitement justifié ?

Tu penses qu'interdire le vol est donc une privation de liberté ? Que fais-tu de la juste rémunération de quelqu'un pour un travail fourni ?

 

Pour avoir un oncle ingénieur du son qui trempe beaucoup dans le milieu de la musique, tout n'est pas blanc ou noir : il n'y a pas d'un côté les chanteurs qui gagnent beaucoup et de l'autre les mecs qui vendent des CD dans le métro. Il y a des centaines d'artistes entre les deux qui vivent de pas beaucoup, et pour qui un CD en moins de vendus ça a une importance.

 

Après je suis d'accord : c'est une loi dure. Probablement trop.

 

Alors oui il y a un problème avec le P2P, mais il n'y a pas péril en la demeure. Il n'y a qu'à regarder le festival de Cannes, je n'y ai pas vu de Twingo, de Kango ou de Lada. Il ne bouffaient pas des sandwichs au pâté ou aux croquettes pour chiens.
Même chose : je ne vois pas en quoi le fait qu'ils gagnent très bien leurs vies justifie qu'on les vole.

Et puis je ne suis personnellement pas pour un discours du genre "jusque ici, tout va bien, pourvu que ça dur".

 

Je trouve cette loi complètement démesurée par rapport au problème, et si des lois comme ça doivent être pondues, je crois qu'il y a des domaines biens plus graves et importants à traiter avant.
Qu'il y a d'autres priorités, je suis d'accord avec toi.

Mais sur le fait qu’elle soit démesurée, je ne trouve pas personnellement : ça vaut une amende et/ou une garde à vue quand on vole trois bricoles dans un supermarché. Voir plus en cas de récidives (aspect que Hadopi concerve).

 

Dernière chose après ce long baratin, je ne télécharge quasiment pas. Et quand je dis quasiment, c'est … allez 3 divX de film pourri que je n'ai même pas regardé jusqu'au bout (justement, je me doutais c'est pour ça que pas payé pour les louer), et quelques chansons.

Pourquoi j'ai piraté ces chansons ? Parce que j'ai payé mon wagon de taxes pour mes CDs et mes DVDs pour MES photos et j'avais le droit de télécharger vu que j'avais déjà payé l'amende.

Dans ce cas, combat plutôt la taxe sur la copie privée, pas Hadopi. Ne mélange pas tout.

 

Et là je suis entièrement d'accord. Je trouve cette taxe hallucinante : on suppose que les éléments de stockage servent à stocker forcément des éléments soumis aux droits d'auteur. Et que donc par cette supposition, on fait payer à tout le monde une redevance.

Moi j'utilise beaucoup de CD / DVD : uniquement pour faire du backup de données personnel, qui n'a rien à voir avec le droit d'auteur tiers.

 

Sur ce, je vais bouffer, après avoir passer tous mes aliments au micro-onde, même ceux cuits au four ou à la poêle ! Pourquoi ? Pour m'habituer au futur proche, quand des micro émetteurs seront insérés pour envoyer notre position GPS, ce qu'on a bouffé, ce qu'on a bu, qui on a baisé, … … …
Tu t'égare je crois ;)

 

 

Sinon pour résumer mon avis personnel (je ne l'impose à personne), je suis plutôt d'accord sur le fond d'Hadopi : pour moi ça me semble être tout a fait justifié et logique qu'une loi vienne un peut cadrer Internet qui est devenu une zone de quasi-non-droits, et où tout le monde fait ce qu'il veut pensant a priori que ça n'a d'impact sur personne.

Après sur la forme, effectivement je trouve cette loi assez critiquable sur pas mal d'aspects, même s'il me semble que le fait qu'elle soit graduée arrondit les angles.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah ? On garderait la télé et le téléphone mais sans internet ? Ça me surprendrait mais ce serait effectivement moins grave.

 

 

 

Et non, je ne justifie pas le vol sous prétexte qu'ils soit riche. Je dis que c'est une loi extrêmement sévère pour défendre des gens qui vivent encore très bien sans cette loi. Quant à tous ses artistes du "milieu" pour qui c'est beaucoup de perdre une vente, je ne pense pas qu'ils soient concernés par le P2P. A la limite un gars qui a le CD va le copier à son copain mais là encore, ce n'est pas toujours si grave pour le groupe, car le copain ayant connu le groupe avec ce CD copié achètera les suivants si ça lui plaît.

 

 

 

Une amie a payé 2 fois sa maison, le promoteur s'étant fait la male une fois reçu pleins de gros accomptes avec la maison non terminée et pleine de mal façons. Ca fait 12 ans ! 12 ans que ce type court la planète d'îles paradisiaques en îles paradisiaques en repassant par la France de temps à autre. Et rien. Heureusement que sa famille l'a aidé, car elle serait à la rue.

 

On parlerait d'Hapopi pour des gars comme ça je serais moins surpris.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah ? On garderait la télé et le téléphone mais sans internet ? Ça me surprendrait mais ce serait effectivement moins grave.
C'est en tout cas ce que j'ai entendus, d'où le débat qu'il y a eu sur la FrNog sur les prix des trois services.

 

 

Et non, je ne justifie pas le vol sous prétexte qu'ils soit riche. Je dis que c'est une loi extrêmement sévère pour défendre des gens qui vivent encore très bien sans cette loi.
Je suis d'accords que pour le moment ils vivent très bien sans.

Toutefois moi ce que j'en pense :

- Internet est une foire où tout est permis. C'était obligé qu'à un moment il allait y avoir quelque chose de fort pour ré équilibré. On ne s'étonne pas qu'il y ait des caméras de surveillance dans la rue, que la police fasse des rondes, qu'elles fassent des contrôles routiers, etc. On ne s'étonne pas non plus qu'en cas d'action illégale, on se retrouve privée de liberté par un détour en prison. Pour moi ça ne me choque pas que ça se fasse aussi sur cette deuxième vie virtuelle qu'est Internet. Ça m'apparaît même comme peut sévère comparé à ce que l'ont a dans la vrais vie.

- Ça n'est pas parce qu'ils vivent très bien sans qu'ils n'ont pas le droit a cette protection.

- Ça aurait été bien qu'avec Hadopi, quelque chose soit fait pour aider l'accès à la culture. Le piratage, l'air de rien (et comme l'a constaté je ne sais plus quel pays Européen), permet un accès à une culture presque sans fin : un pays à tout à gagner à avoir une population qui a de la culture (contrairement à ce que peuvent dire certains paranoïaques, je ne pense pas que l'État a de réels avantages à garder un peuple dans l'ignorance). Le piratage apportant de la culture pour tous, ce manque à gagner culturel devrais être compensé par un accès grandement simplifié. Seulement ça coute de l'argent que l'état n'a pas.

- Pour moi ça n'est pas un argument recevable de dire que cette loi une horreur simplement parce qu'elle est là pour protéger un business : je ne vois aucune honte à vouloir protéger un business tout à fait légal.

- Je trouve critiquable le fait qu'elle soit a priori le fruit d'un lobbying : ça ouvre la porte à toute sorte de lois "on demand" de la part gros business, ce qui m'apparait comme dangereux, sans pouvoir l'affirmer toutefois (je n'y ai pas réfléchit).

- Je ne trouve pas recevable l'argument "blanc-noir" qui consiste à penser que pendant qu'on se penche sur un problème on ne se penche pas sur un autre. Si j'ai bien compris, le gouvernement ne comprend pas qu'Albanel, et les autres peuvent plancher sur d'autre problème pendant qu'elle planche sur celui-ci. Dire qu'il y a d'autres priorités semble indiquer que tout le monde ne travaille que sur Hadopi, ce qui est faux. Finalement, je vois mal Albanel plancher sur la crise financière et sociale du pays, il me semble que ça ne fait pas partie de ses compétences.

- Hélas personne ne m'a encore expliqué en quoi cette loi est fondamentalement mauvaise : on est un état régi (entre autres) par les lois, le droit, les règles. Le fait de les respecter permet de faire fonctionner — tant bien que mal — 60 millions de personnes ensemble. Et Hadopi m'apparait comme s'inscrivant dans la volonté de préserver un état de droits obligeant les gens à respecter des règles nécessaires au bon fonctionnement d’une société complexe et en surpopulation.

 

Après que les choses soient claires : je ne suis pas pour cette loi parce qu'elle est restrictive, et qu'il est toujours désagréable de ne pas pouvoir faire ce que l'ont veut.

Mais dans l'absolu, je la trouve juste et justifiée dans un pays de droit. Et entendre dire qu'elle est liberticide, horrible, inacceptable, FIXME me semble vide de sens : ça m'apparait comme de la critique gratuite et basé sur l’unique conséquence de la déception de perdre un jouer qu'on n'était pas sensé avoir.

 

Une amie a payé 2 fois sa maison, le promoteur s'étant fait la male une fois reçu pleins de gros accomptes avec la maison non terminée et pleine de mal façons. Ca fait 12 ans ! 12 ans que ce type court la planète d'îles paradisiaques en îles paradisiaques en repassant par la France de temps à autre. Et rien. Heureusement que sa famille l'a aidé, car elle serait à la rue.

 

On parlerait d'Hapopi pour des gars comme ça je serais moins surpris.

Je pense que c'est tout simplement beaucoup plus simple de faire une loi contre le piratage sur Internet que de courir après 100 000 miles pourris qui passent leurs temps à piller les gens, surtout s'ils sont vulnérables.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quel débat enrichissant !

 

Une amie a payé 2 fois sa maison, le promoteur s'étant fait la male une fois reçu pleins de gros accomptes avec la maison non terminée et pleine de mal façons. Ca fait 12 ans ! 12 ans que ce type court la planète d'îles paradisiaques en îles paradisiaques en repassant par la France de temps à autre. Et rien. Heureusement que sa famille l'a aidé, car elle serait à la rue.

 

On parlerait d'Hapopi pour des gars comme ça je serais moins surpris.

 

Je trouve que le paragraphe fait un peu OVNI ici. Les méchants qui sont méchants avec les pauvres qui sont malheureux, c'est un fait. Hadopi ou pas, ça a toujours existé et ça existera toujours. À la limite ça pourrait faire de l'audience à Sans Aucun Doute, mais à part ça j'ai du mal à voir la pertinence...

 

(contrairement à ce que peuvent dire certains paranoïaques, je ne pense pas que l'État a de réels avantages à garder un peuple dans l'ignorance)

 

Dans le cas d'une démocratie non, mais pour les dictateurs, rien n'est plus pratique qu'un peuple non éduqué/cultivé pour le manipuler et l'éduquer à sa manière ! Je suis paranoïaque ? :o

 

D'un point de vue idéologique, la loi vient à mon sens poser quelques limites à un fait érigé comme acte du diable: le piratage. Le problème est ici que certains aspects on été complètement mis à l'écart comme le souligne jp (accès à la culture, découverte de nouveaux artistes etc). Mais ce qui me gène le plus dans cette optique là c'est aussi le fait que cette loi ait été créée sous l'impulsion des lobbies de l'industrie du disque (industrie, pas artistes, notez :P). De fait, elle est forcément partie pris et ne peut être juste. L'Etat devrait être capable de passer au dessus de ce genre d'intérêt, mais c'est en fait assez idéaliste comme vision. En tout cas, ici on en est très loin, d'autant plus que les responsables du comité Hadopi chargés d'infliger les peines seront nommés non par le gouvernement, mais par les dits lobbies de l'industrie du disque.

 

Mais surtout, cette loi fait suite à DADVSI il y a quelques années. Pour rappel, celle-ci prévoyait des amendes record à l'encontre des pirates, et prônait l'utilisation abusive des DRM pour limiter le dit-piratage. De plus, celle-ci prévoyait aussi un rapport prévu pour mesurer ses effets. Malheureusement, on a vu aucun rapport, et il semble qu'aucun enseignement n'ait été tiré de cet échec. Si les DRM ont été oubliées, la méthode de riposte est la même, à savoir la punition. La différence réside dans le fait de mettre quelques pirates fous sur la paille, on va envoyer à la pelle des gens plus ou moins présumés coupable au coin.

 

Et c'est d'ailleurs la deuxième chose qui me révolte dans cette loi: tout l'aspect technique. Globalement, le discours des partisans du texte a été "on va relever les adresses IP des pirates, et leur couper internet". Comment ? Nul n'en a la moindre idée, en lorsqu'on voit où est capable de se perdre Mme la Ministre dans ses pare feus et ses logiciels libres, on comprends pourquoi. Il semblerait que des robots parcourent les réseaux P2P pour relever toutes les adresses IP et déclarer la personne concernée coupable. Et qu'est-ce qui sera surveillé ? Tout le réseau (qui sert aussi à des échanges légaux tels certains logiciels libres distribués aussi via Bittorrent) ou seulement certains fichiers sensibles ?

 

De plus, chacun sera responsable de sa connexion internet et n'aura de recours que le mouchard déjà décrié auparavant (ou même au parapluie). Cela devrait mettre un sacré coup de frein à la démocratisation de l'internet sans fil partout ! Finalement, le point de la séparation du téléphone, de la TV et de l'internet me semble assez risible aussi. Techniquement parlant, ça se passe comment ? Il me semble que les opérateurs pratiquent la VoIP et que la TV utilise aussi le même flux internet. Donc pour garder les deux services en question, on fait arriver internet jusque dans la box, mais pas sur les ordinateurs? On bloque certains ports? Dans tous les cas, l'utilisateur lambda fera les frais de la chose quand quiconque sait se balader sur internet trouver les tutoriels adaptés pourra contourner les restrictions.

 

Quant aux artistes trop riches pour avoir le droit de se plaindre d'être "volés", je pense que le débat n'est absolument pas là. À mon sens, lorsque les maisons de disques arrêteront de penser que chaque musique téléchargée aurait été vendue sans internet, que le piratage est la clé de tous leurs problèmes et quand l'offre légale sera complète et intéressante, le piratage cessera (ou diminuera gravement) bien plus vite que grâce à Hadopi. Je parierais que les visites de Deezer vont exploser, et que Rapidshare et Megaupload n'auront jamais vendu autant d'abonnement premium en France que après le passage d'Hadopi.

 

Le marché des produits culturels en général pourrait être totalement changé grâce à internet, et les maisons de disque n'ont à mon humble avis plus d'intérêt dans ce contexte là. Mais évidemment, celles-ci ne l'entende pas de cette oreille et préfère s'obstiner à nous vendre des CD d'artistes from(at)és à la Star Academy à des prix démentiels que de se remettre en question pour construire un nouveau système de distribution. L'iTunes Store était un petit pas en avant, Deezer et consort en est un autrement plus grand, mais il reste encore énormément de chemin à parcourir et de pistes à explorer, mais cette industrie et donc le gouvernement (qu'il soit d'un bord politique ou de l'autre) avec.

 

De toute façon, je reste persuadé qu'internet et l'informatique peuvent et vont complètement changer la manière de vivre, de consommer, et c'est à la fois passionnant et effrayant. Je serais curieux de savoir ce qu'Orwell aurait pensé de tout ca :P

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je serais curieux de savoir ce qu'Orwell aurait pensé de tout ca :P
Ben rien, il n'est pas au courant, il s'est fait couper sa connexion :D

 

Quel débat enrichissant !
Oui, merci de vos avis qui m'ont bien renseigné sur cette loi.

Effectivement, la seule chose mise en avant est la coupure de l'accès, alors qu'il y a d'autres facettes qui, si elles ne sont pas encore bien ficelées, présentent quand même le mérite de mettre un début de semblant d'ordre à internet. Il est vrai que cet outil va changer bien des choses pour nos chères têtes blondes et, comme ce n'est pas des vieux comme nous (comme moi tout au moins ;) ) qui peuvent prétendre rivaliser avec elles dans ce domaine, il est préférable d'avoir un code. Comme nous sommes content d'avoir un code de la route quand nos jeunes sont dans la rue, ce qui n'empêche pas les chauffards, mais si j'ai bien compris, hadopi n'empêchera pas les pirates.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais jp, ces flics partout me gênent aussi. Il y a qq années j'étais pour enfermer tous ces délinquants de banlieux, puis aujourd'hui je me dis qu'il faudrait peut-être entendre ce qu'ils ont à dire. Si parmi eux il y a un certain nombre de casseurs qui ne cherchent que la violence, je suis persuadé qu'il y a un plus grand nombre encore de désespérés. Mais il est préférable de tous les nommer casseurs et d'aller les karcheriser.

Il y a pas mal de témoignage de personnes comme toi et moi ayant passé une nuit en cellule sans vraiment savoir ce qui leur arrivait.

Et force est de constater que la situation dans les banlieues ne s'améliore pas, quoiqu'on en dise, et quoiqu'on en pense.

 

 

 

Je ne regarde pas sans aucun doute, mais tu ne peux pas nier qu'on s'occupe plus des problèmes à venir de certaines personnes que des problèmes actuels d'autres. La France a toujours été réputée pour être un pays de grandes gueules, et c'est complètement justifié. On n'entend gueuler que les mieux lotis d'entre nous, mis à part les banlieusards.

 

 

 

Hier, j'ai entendu que Tiberi avait été condamné à 6 mois avec sursis et 10 000 € d'amende pour l'affaire de faux électeurs. Mais je suis le seul à bondir ici ! On parle de 2 ans d'interdiction à internet, d'amende de 300 000 €, et je ne sais pas si on parle de prison, pour un téléchargeur illégal ?!!!

 

 

 

Je parle de cette histoire de mon ami qui s'est fait enflé par un verreu, mais j'ai toujours été amené à voir beaucoup de monde dans mon boulot, et des gens plutôt aisés. Et entre eux ils parlent de certaines combines … Je ne dis rien, enfin rarement, mais je boue souvent quand je les quitte. Je vois ce qui se passe sur internet, mais je vois aussi ce qui se passe ailleurs.

 

 

 

Et encore une fois je m'en fous personnellement vu que je ne télécharge pas. Mais je ne crois pas en un état policier, et ça me fait vraiment mal qu'on y bascule. Mais la réponses est toujours la même, "tu n'as rien à craindre si tu n'as rien fait de mal".

 

Vous aimez vous quand un flic demande leurs papiers à une bande de noirs ou d'arabes ? Oui, c'est normal et encore une fois s'ils n'ont rien à se reprocher où est le problème ? Moi ça me fou mal à l'aise !

Et ça me fou d'autant plus mal à l'aise que quand vous discutez avec des flics, ils vous disent ou habitent les fouteurs de troubles. Alors je ne comprends plus. Ou alors c'est de la prévention, de l'éducation, du bourrage de crâne. Tous les jours on demande leurs papiers aux mêmes personnes pour qu'ils voient bien que la police est là, près à surgir à chaque coin de rue à la moindre incartade. Et comme ça ces jeunes deviennent de bons citoyens, qui comme vous et moi ont un boulot, une grande maison, un beau jardin, et partent la mer tous les étés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Share


×
×
  • Créer...